Kees van Dongen peintre fauve, libertaire, bohème et libre...

Kees van Dongen (1877-1968), peintre hollandais devenu français en 1929, est une figure du fauvisme. Avant et après la guerre de 1914 il met en scène une nouvelle femme à connotation érotique. Avec sa palette de couleurs violentes, chaudes et tranchées, il se focalise sur le corps féminin aux poses parfois outrancières et surtout sur les visages aux yeux incroyablement fardés. Une œuvre puissante, complexe, impudique et sensuelle. Je suis fan de cette période.
Fatimah Ismae de Louxor 1913
 
femme fatale 1905
la gitane
femme dans une chemise noire 1906
jeune femme au collier 1920
portrait de Guss Preitiger 1910
femme au deux colliers 1910
le doigt sur la joue 1910
marchandes d'herbes et d'amour 1913
femme orientale 1910 
la cuirasse d'or 1907
autoportrait en Neptune 1922

1 commentaire :

  1. BJ, C'est très réussi ! Vous aimerez sûrement " Bohème libertaire" paru récemment (voir ce titre sur Recherche Google ). 50 petits textes profonds, drôles, satiriques, érotiques, et libres...

    RépondreSupprimer